Pour suivre nos publications, abonnez vous

dimanche 26 octobre 2014

"Blade runner" en live

Tous droits réservés - Espérance Pham Thai Lan

La première lecture avec Sylvain Charbonneau et Nathalie Mann s'est révélée étonnamment instructive car elle m'a confortée dans mon choix de ce duo qui a tout de suite fonctionné à merveille : j'ai compris que je tenais le couple de "Plus belle sera la chute".

Sylvain a apporté au personnage un style décontracté, à l'esprit ouvert, se livrant sans  fioritures, quant à Nathalie, plus en retenue, elle a su passer une émotion à fleur de peau, toute en finesse.

Au fil des répétitions, ils se sont révélés des compagnons de jeu hors pair, rejoints peu après par Jean Lin au regard d'un bleu incisif.
Dès son arrivée, une des répétitions a frôlé le surréalisme, en le transformant lui et Sylvain en protagonistes de "Blade Runner" en life, du Philip K Dick à l'européenne, l'un étant à Paris et l'autre à plus de 3 heures de la capitale : ils se sont donnés la réplique via des écrans d'ordinateur, chacun a campé son personnage et a  joué au chat et à la souris.
Tous droits réservés - Espérance Pham Thai Lan


Il est peut-être temps de se demander lequel de ces trois personnages embarqués dans cette aventure, sortira gagnant de ce conte moderne. Ce sera aux spectateurs d'en juger :-)

Espérance

"Blade runner" in live

La B.O.
Tous droits réservés
 Espérance Pham Thai Lan
The first reading with Sylvain Charbonneau and Nathalie Mann proved surprisingly instructive because it confirmed my choice of this duo who immediately worked perfectly: I realized that I was having the couple of "Plus belle sera la chute" (The more beautiful they come).

Sylvain has made his contribution to the character a relaxed style, an opened mind, opening up unembellished, for Nathalie, more reserved, she knew to show an emotion that is all on edge, with a lot of sensitivity.

With the passing rehearsals, they have proved to be outstanding playmates, joined soon after by Jean Lin with a sharp blue stare. From his arrival, one of the rehearsals neared surrealism, transforming him and Sylvain as protagonists of " Blade Runner" in life, a Philip K Dick with a European touch, one being in Paris and the other more than three hours from the capital: they play opposite them via computer screens, each portrayed his character and played cat and mouse.
La B.O.
Tous droits réservés
 Espérance Pham Thai Lan

It is perhaps time to ask which of these three characters embarked on this adventure, will manage to be the winner of this modern tale. This will be the audience to judge it:-)

Espérance

A film editor who loves the actors


La B.O.
Photo Corentin Gobeli
After reading the script for " Plus belle sera la chute " (The more beautiful they come)  that I liked and of which I was able to discern the plot, I knew that this project could have an impact on the audience.
I immediately wanted to belong to it especially since Espérance explained the concept and given the name of the actors' cast.
I applied. Finally I was selected by  Espérance and Clement, the producer of La B.O.: I'm very happy for it, moreover  I thank them.
I hope that "Plus belle sera la chute" (the most beautiful they come) will know some success and will be the beginning of a long series and also a collaboration with very friendly and above all very professional people.

Un monteur qui aime les acteurs



La B.O.
Photo Corentin Gobeli
Après avoir lu le scénario de "Plus belle sera la chute" qui m’a plu et dont j’ai pu discerner l’intrigue, j’ai su que ce projet  pouvait avoir un certain impact sur les spectateurs.
J’ai tout de suite voulu en faire partie d’autant plus que Espérance m’a expliqué son concept et donné le nom des acteurs de la distribution.
J’ai donc postulé. Finalement j’ai été choisi par Espérance et Clément, le producteur de La B. O. : j’en suis très heureux, d’ailleurs je les en remercie.
J’espère que "Plus belle sera la chute" connaisse un certain succès, qu’il soit le début  d’une longue série et aussi d’une collaboration avec des gens fort sympathiques et surtout très professionnels.

dimanche 19 octobre 2014

Après le 60ème festival de Cannes, "Plus belle sera la chute"

La B.O.
Photo Olivier SOCHARD
C’est l’histoire d’une rencontre improbable pleine de tension dans une file d’attente au 60ème Festival de Cannes. Je rencontrais alors Espérance. Puis le temps nous a permis de nous revoir créant peu à peu un lien qui allait bientôt se transformer en amitié.
Lorsque Espérance m’a contacté pour interpréter le personnage de Gérard dans son court métrage, je n’ai pu m’empêcher de sourire et de penser à cette première rencontre. La vie offre parfois de bien étonnantes surprises.
Son enthousiasme, la maitrise de son sujet et ce petit “moment suspendu” de poésie en haut d’un échafaudage qu’elle nous proposait auront fait le reste.
Se joignait à nous une amie comédienne Nathalie Mann, que j’apprécie beaucoup et avec qui je n’avais encore jamais tourné ...
Tous les ingrédients étaient réunis pour accepter avec engouement cette nouvelle aventure.

After the 60th Cannes Film Festival, "Plus belle sera la chute" (The more beautiful they come)

La B.O.
Photo Olivier SOCHARD
This is the story of an unlikely meeting full of tension in a line at the 60th Cannes Film Festival. Then I met Espérance. Then the time allowed us to meet again gradually creating a bond that would soon turn into friendship.
When Espérance contacted me to play the Gerard's character in her short, I could not help smiling and thinking of that first meeting. Life sometimes offers much amazing surprises.
Her enthusiasm, the mastery of her subject and this little "time suspended" poetry on top of a scaffolding that she proposed us will do the rest.
Nathalie Mann, an actress who is also a friend, joined us, I really appreciate her and I had never shot with her...
All the ingredients were there to accept with enthusiasm this new adventure.

Naissance de "Plus belle sera la chute"

Plus belle sera la chute
Photographe : Nathalie Mazéas
Mon imagination a pris son envol à partir d'un décor qui dansait devant mes yeux, planté à portée de main, un lieu graphique avec ses tubes verticales et ses barres horizontales, un endroit comme inexploré et perché en hauteur, proche du ciel, un no man's land paradisiaque parsemé de cheminées à perte de vue et des avions qui traversent les nuages en silence rivalisant avec les oiseaux.
La naissance de "Plus belle sera la chute" s'est ensuite imposée avec un face à face entre un homme et une femme que tout oppose, du moins en apparence, où la fin bascule non pas dans le vide mais dans une énigme imprévisible.
Ce scénario fiction de court métrage m'offre l'opportunité de jongler avec les genres, que ce soit celui de la comédie dramatique, du suspense et du thriller, en utilisant par exemple, certaines phrases stéréotypées voire universelles, pourvues cependant de sens cachés, de non-dits.
Comme un jeu, les spectateurs sont ainsi amenés à tisser leur propre interprétation sur les personnages et déroulement de l'histoire, à partir de vrais ou faux indices d'où des débats animés peut-être à prévoir après les projections.

"Plus belle sera la chute" tranche avec les courts métrages précédents que j'ai écrits et réalisés, comme " Hasards et destin " avec Christophe Alévêque et la voix de Bernard Lanneau, " Partie de poker  " ((Poker Hand) étalonné par François Montpellier ou "Angel's love" avec la voix de Malcolm Conrath.
Espérance Pham Thai Lan


Birth of "Plus belle sera la chute" (The most beautiful they come)



La B.O.
Photo Nathalie Mazeas

My imagination took off from a film set that danced before my eyes, planted on hand, a graphic place with vertical tubes and horizontal bars, a place like unexplored and perched on height, close to the sky, a paradisiacal no man's land strewn with chimneys interminably and planes that pass through clouds silently competing with birds.
The birth of "Plus belle sera la chute" (The more beautiful they come) was then imposed with a confrontation between a man and a woman who are total opposites, at least in appearance, with an end being toppled not over the edge but an unexpected enigma.
As a game, the audience is thus brought round to weave their own interpretation on the characters and during the story, from true and false clues from which lively debates perhaps to be expected after the screenings . "Plus belle sera la chute" (The most beautiful they come) contrasts with previous shorts I wrote and directed, like "Fate" ( Hasards et destin ) with Christophe Alévêque and Bernard Lanneau's voice, "Poker hand" ( Partie de poker ) calibrated by François Montpellier or " Angel 's love" with Malcolm Conrath's voice.
Espérance Pham Thai Lan


samedi 18 octobre 2014

Meeting at a crossroads

La B.O.
Espérance has seen Gela Babluani's "13 Tzameti". She was able to enjoy my work as a makeup artist, so she asked me to join her team.
I agreed because I like very much her personality and imagination.
I started directing a documentary recently;  Espérance has learned it, she immediately offered me a position as assistant director which is more in my aspirations.
I was delighted to have contributed to "Plus belle sera la chute" (The more beautiful they come) where I really fell in love with this project.
Hoping there is plenty more.
Anna Paradisi.


The unsuspected eye


La B.O.
When I met Espérance, the contact between us was very good: I appreciated the director and the script!
So there I embarked on this adventure, eight floors above ground as continuity assistant... Not easy to ignore the empty and focus on connections, text or play when eight levels of scaffolding separate you from the mainland.
It is a unique experience and I'm glad to have shared it with Espérance and her team
Florence Livolsi.

Rencontre à la croisée des chemins


La B.O.
Espérance a vu "13 Tzameti" de Gela Babluani. Elle a pu ainsi apprécier  mon travail en tant que maquilleuse, aussi m'a-t-elle  demandé d'intégrer son équipe.
J'ai accepté car sa personnalité et son imaginaire me plaisent beaucoup.
J'ai commencé la réalisation un documentaire depuis peu ; en l'apprenant, Espérance m'a aussitôt proposé un poste d'assistante réalisatrice qui correspond plus à mes aspirations.
J'ai été ravie d'avoir contribué à "Plus belle sera la chute" où j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce projet.
En espérant qu'il y en est plein d'autres.
Anna Paradisi

L'oeil insoupçonné


La B.O.
Quand j'ai rencontré Espérance, le contact est bien passé, tant avec la réalisatrice qu’avec le scénario !
Me voilà donc embarquée dans cette aventure, huit étages au-dessus du sol en tant que scripte…
Pas facile de faire abstraction du vide et de se concentrer sur les raccords, le texte ou le jeu quand huit paliers d’échafaudage vous séparent de la terre ferme. 
C'est une expérience unique et je suis ravie de l'avoir partagée avec Espérance et toute son équipe."
Florence Livolsi.

dimanche 12 octobre 2014

A beautiful meeting

La B.O.
Photo Céline Nieszawer
Espérance Pham Thái Lan and Nathalie Mann' meeting is one of the meetings that we remember in a career but let us Nathalie talking about it:

I've known for a long time Sylvain Charbonneau who told me first about Espérance's short and their extraordinary meeting on the steps of Cannes ... Already, I like those funny coincidences that line our roads!
A fiction that turns between heaven and earth in a prohibited place (clandestine investment of building renovation site!), a mysterious character, an unlikely encounter... The Espérance 's enthusiasm has won the rest... and there I try to balance on my high heels on a Saturday morning under a changeable sky and this drop that attracts me.
And Sylvain who is smiling at me... "Plus belle sera la chute" (The more beautiful they come)?

samedi 11 octobre 2014

Une belle rencontre

La B.O.
Photo Céline Nieszawer
La rencontre d'Espérance Pham Thái Lan et Nathalie Mann est de ses rencontres dont on se souvient dans une vie professionnelle mais laissons Nathalie vous en parler :

«C’est Sylvain Charbonneau que je connais depuis longtemps qui m’a parlé d’abord du court métrage d’Espérance et de leur rencontre extraordinaire sur les marches cannoises… Déjà, j’aime ces drôles de coïncidences qui jalonnent nos routes !
Une fiction qui se tourne entre ciel et terre, dans un lieu interdit, (l’investissement clandestin d’un chantier de ravalement d’immeuble !), un personnage mystérieux, une rencontre improbable…  L’enthousiasme d’Espérance a emporté le reste… Et me voilà, cherchant l’équilibre sur mes hauts talons, un samedi matin sous un ciel changeant et ce vide qui m’attire.
Et Sylvain qui me sourit…   "Plus belle sera la chute" ?»

jeudi 9 octobre 2014

Caster c'est déjà filmer

La B.O.
Certains vous diront que "caster" c'est facile : il suffit de prendre les meilleurs acteurs et de tourner.


Que nenni, le casting c'est avant tout une rencontre et le scénario est le lien qui permet au réalisateur de séduire l'acteur ou l'actrice qu'il espère coucher non plus sur la pellicule mais à l'image. Mais si l'envoi est plein de promesses et de rêves, encore faut-il que cet acteur soit prêt à s'abandonner dans le personnage qui lui est prédestiné.

Pour le coup, Espérance a eu beaucoup de chance, l'acteur principal s'est tout de suite révélé être le bon. Ensuite il a fallu assortir à cet acteur, à sa voix, à son essence, des partenaires certes talentueux mais qui entreront en harmonie pour créer cette alchimie qui fait que leurs talents ne vont pas s’additionner, mais se multiplier.

Cette tâche est rude car il faut parfois écarter de très bon acteurs ou actrices avec lesquels on aurait plaisir à travailler mais on remet ces aventures à plus tard jusqu'à trouver la perle qui sera sertie aux bijoux cinématographiques. Pour Plus belle sera la chute, deux autres acteurs sont nécessaires et malgré de belles rencontres, une seule actrice de grand talent s'est révélée être la bonne partenaire, celle qui parviendrait à créer l'osmose. Quant au troisième personnage, il fallait qu'il puisse faire le contrepoint des deux autres.
Enfin réunis, voici le casting de Plus belle sera la chute :

Dans le rôle de Gérard, le subtil Sylvain Charbonneau,
Dans le rôle de Jennifer, la sublime Nathalie Mann,
Et dans le rôle du flic, le surprenant Jean Lin.

Ce premier article du Making Blog de Plus belle sera la chute sera suivi de nombreux autres, vous découvrirez ainsi tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce court métrage.

A très bientôt donc.

To make the casting is already shooting

La B.O.

Some say to make the casting is easy: just take the best actors and then shoot.

Nay indeed! The cast is primarily a meeting and the script is the link that allows the director to seduce the actor or actress: he hopes lie him or her on movie pictures. But if the transmission is full of promise and dreams, it is still necessary that the actor is ready for give up in the character that he is predestined.

This time, Espérance had a lot of luck, the main actor was immediately revealed to be the right one. Then we had to match to this actor with his voice, with his essence, with admittedly talented partners but who will come in harmony to create that chemistry that makes their talents are not going to add but multiply.

This task is hard because sometimes you have to deviate from good actors or actresses with whom we have enjoyed working on these adventures but postpone until you find the gem that will set the film jewelry. For Plus belle sera la chute ((The more beautiful they come), two other actors are necessary and despite great meetings, only one actress of great talentwas revealed to be the right partner, the one who successfully creates osmosis. As to the third character, he had to be able to counterpoint the other two.

Together at last, here is the cast of Plus belle sera la chute (The more beautiful they come):

In the role of Gerard, the subtle Sylvain Charbonneau,
In the role of Jennifer, the sublime Nathalie Mann,
And the role of the cop, the surprising Jean Lin.

This first article of the Making Blog of Plus belle sera la chute (The more beautiful they come) will be followed by many others and you will discover all those who contributed to make this short film.

See you soon then.