Pour suivre nos publications, abonnez vous

dimanche 19 octobre 2014

Naissance de "Plus belle sera la chute"

Plus belle sera la chute
Photographe : Nathalie Mazéas
Mon imagination a pris son envol à partir d'un décor qui dansait devant mes yeux, planté à portée de main, un lieu graphique avec ses tubes verticales et ses barres horizontales, un endroit comme inexploré et perché en hauteur, proche du ciel, un no man's land paradisiaque parsemé de cheminées à perte de vue et des avions qui traversent les nuages en silence rivalisant avec les oiseaux.
La naissance de "Plus belle sera la chute" s'est ensuite imposée avec un face à face entre un homme et une femme que tout oppose, du moins en apparence, où la fin bascule non pas dans le vide mais dans une énigme imprévisible.
Ce scénario fiction de court métrage m'offre l'opportunité de jongler avec les genres, que ce soit celui de la comédie dramatique, du suspense et du thriller, en utilisant par exemple, certaines phrases stéréotypées voire universelles, pourvues cependant de sens cachés, de non-dits.
Comme un jeu, les spectateurs sont ainsi amenés à tisser leur propre interprétation sur les personnages et déroulement de l'histoire, à partir de vrais ou faux indices d'où des débats animés peut-être à prévoir après les projections.

"Plus belle sera la chute" tranche avec les courts métrages précédents que j'ai écrits et réalisés, comme " Hasards et destin " avec Christophe Alévêque et la voix de Bernard Lanneau, " Partie de poker  " ((Poker Hand) étalonné par François Montpellier ou "Angel's love" avec la voix de Malcolm Conrath.
Espérance Pham Thai Lan

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire