Pour suivre nos publications, abonnez vous

jeudi 9 octobre 2014

Caster c'est déjà filmer

La B.O.
Certains vous diront que "caster" c'est facile : il suffit de prendre les meilleurs acteurs et de tourner.


Que nenni, le casting c'est avant tout une rencontre et le scénario est le lien qui permet au réalisateur de séduire l'acteur ou l'actrice qu'il espère coucher non plus sur la pellicule mais à l'image. Mais si l'envoi est plein de promesses et de rêves, encore faut-il que cet acteur soit prêt à s'abandonner dans le personnage qui lui est prédestiné.

Pour le coup, Espérance a eu beaucoup de chance, l'acteur principal s'est tout de suite révélé être le bon. Ensuite il a fallu assortir à cet acteur, à sa voix, à son essence, des partenaires certes talentueux mais qui entreront en harmonie pour créer cette alchimie qui fait que leurs talents ne vont pas s’additionner, mais se multiplier.

Cette tâche est rude car il faut parfois écarter de très bon acteurs ou actrices avec lesquels on aurait plaisir à travailler mais on remet ces aventures à plus tard jusqu'à trouver la perle qui sera sertie aux bijoux cinématographiques. Pour Plus belle sera la chute, deux autres acteurs sont nécessaires et malgré de belles rencontres, une seule actrice de grand talent s'est révélée être la bonne partenaire, celle qui parviendrait à créer l'osmose. Quant au troisième personnage, il fallait qu'il puisse faire le contrepoint des deux autres.
Enfin réunis, voici le casting de Plus belle sera la chute :

Dans le rôle de Gérard, le subtil Sylvain Charbonneau,
Dans le rôle de Jennifer, la sublime Nathalie Mann,
Et dans le rôle du flic, le surprenant Jean Lin.

Ce premier article du Making Blog de Plus belle sera la chute sera suivi de nombreux autres, vous découvrirez ainsi tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce court métrage.

A très bientôt donc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire