Pour suivre nos publications, abonnez vous

samedi 22 novembre 2014

On record, quand la musique pénètre l'illusion du réel.




Mixage par Matthieu de La Puce à l'oreille
Matthieu à l’œuvre - droits réservés La B.O.
La bande son d'un film, c'est déjà de créer une unité de temps quand l'image propose une unité d'espace. Il faut créer un équilibre naturel entre la voix des acteurs et leur environnement sonore à l'unisson de l'image.
Lors du tournage, ce qui se voit à l'image peut ne pas avoir été capté par les micro HF ou le son d'ambiance, il faut donc les recréer comme s'ils avaient été captés directement.

La qualité du travail de Matthieu Langlet, membre du collectif La Puce à l'Oreille, est impressionnante, uniquement à l'écoute de la bande son : chaque élément de l'image se retrouve à l'oreille, le moindre battement d'ailes d'oiseau, de changement d'environnement se ressent comme si on avait l'image sous les yeux, comme une pièce radiophonique.

Nathan Symes
Nathan Symes - image Cosmopolite Records®
Mais un film, c'est aussi une bande son, pour cela il faut un compositeur de talent qui vienne apporter une texture sonore au film et relayer un rythme et une dynamique narrative à l'image. Déjà pour Partie de Poker, Espérance Pham Thai Lan et Nathan Symes avaient enrichi leur créations respectives avec la chanson Twist de Chapel Hill.
Cette fois-ci, Nathan est parti de paroles écrites par Espérance pour la chanson "Un joli conte" et en a composé la musique sur les images de "Plus belle sera la chute". Ensuite c'est Matthieu Langlet qui a associé l'ensemble en mixant sa fabuleuse histoire auditive et la musique rythmée de Nathan.

Mais si vous voulez mieux connaître Nathan Symes, il se livre dans une interview lors du Festival Strasbourg Chicago en 2012. Cependant, cette fois-ci, la collaboration pour ce court métrage sera avec Nathan Symes en solo.


On peut désormais dire que Nathan Symes est pour Espérance Pham Thai Lan, ce que Ennio Morricone était pour Sergio Leone : une vraie communion esthétique où chacun garde son univers et révèle celui de l'autre, bref une communion artistique faite pour durer.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire