Pour suivre nos publications, abonnez vous

mercredi 4 mars 2015

"Sur la pointe des pieds, Un joli conte..."

Yohanna Bouvetier
dessine des personnes âgées, toutes ridées, elle crée aussi des masques blancs suspendus à des fils comme s'ils étaient en lévitation.

Tous droits réservés - La B.O.
Cependant, elle montre sa perception de "Plus belle sera la chute" via une petite structure qu'elle a mise en scène avec des vrais objets, dans le même esprit que les dessinateurs appartenant au collectif "Les chats pelés". Rappelez-vous des pochettes du groupe "Les têtes raides" en plus girly,
comme, par exemple, une mule rouge à haut talon posée sur une boîte ronde remplie de mystère, se référant aux chaussures de Jennifer (Nathalie Mann) filmées en pano-travelling au générique du début,
des morceaux de béton de toutes tailles évoquant un chantier, le monde dans lequel Gérard évolue (Sylvain Charbonneau)
et un clap posé devant, une allusion au tournage.
Yohanna semble sous-entendre que ces trois accessoires pourraient être les trois  mots clefs du court métrage. Pour le savoir, il faudrait en discuter avec ceux qui ont assisté à l'avant-première à "La Maison des Auteurs" à Paris, le 6 février 2015 et si vous avez des commentaires à faire, ne vous en privez pas, bien au contraire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire