Pour suivre nos publications, abonnez vous

samedi 28 février 2015

Une citation au Paris traditionnel et ses célèbres toits...

J'ai été surprise face au tableau d’Élodie Vialle, en résonance totale avec mon film.
On dirait au premier abord un assemblage de frises rubanées verticales. Les couleurs harmonieuses, les motifs à fleurs se côtoient gaiement, apportant de la fraîcheur comme une ode festive. 
En toile de fond, le haut de plusieurs immeubles en pierres sont alignés, une citation au Paris traditionnel et ses célèbres toits, où le ciel bleu les entoure, décor semblable à celui de "Plus belle sera la chute".

The more beautiful they come
Tous droits réservés - Elodie Vialle
Des touches de noir sont savamment placés sur un échafaudage stylisé gris clair : il y a un chat qu'on retrouve dans la chanson du générique de fin d'Espérance et de Nathan "Le chat se faufile par le chas de l'aiguille Un joli conte....",  un escarpin, accessoire féminin par excellence d'une romance contemporaine appartenant à une femme dont on aperçoit la silhouette bien droite,  contrairement à celle d'un homme en train de tomber dans le vide, évoquant la rencontre de Jennifer et de Gérard.
Le résultat de cette composition découle d'une myriade de traits admirablement exécutés avec dextérité et minutie qui sont récurrents dans les œuvres d’Élodie.

En tous les cas, c'était une des pièces maîtresses de l'exposition de l'avant-première de "Plus belle sera la chute" du 6 février 2015. Cela aurait été bien dommage de passer à côté sans la voir... La B.O. et CréaT ont tout de suite remarqué le talent d’Élodie et tant mieux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire